© 2018 Picnic Production    I    Mentions légales    I    CONTACT

LES FAUTIFS - CIE KIROUL 

duo clownesque

La compagnie Kiroul - créée en 1998 en lien étroit avec La Petite Pierre, lieu de création, à Jegun (Gers) - explore plusieurs registres de la création théâtrale contemporaine : texte, objet, jeune public… avec un penchant pour l’absurde, le burlesque, le décalé et l’envie d’établir une relation intime avec le public.

La compagnie a plusieurs spectacles à son actif et en tournée.

 

Picnic production accompagne Les Fautifs de la cie Kiroul, duo de clown contemporain, créé par Dimitri Votano et Cyril Puertolas,

Les Fautifs se déclinent le long de 3 spectacles qui peuvent être présentés dans la rue comme dans les salles (équipées ou non).

 

Pour Comment va la terre ? Elle tourne... et Les oizeaux se crashent pour mourir, le duo a reçu le Prix du Public Festival Mimos de Périgueux (2006) et le Prix du Jury Festival Renaissances de Bar le Duc (2008).

INFOS

duo clownesque

tout public à partir de 5 ans

durée : 50 mn (1 à 2 fois par jour)

jauge : 600 personnes

> Tarifs sur demande

TÉLÉCHARGEMENT

> conditions d'accueil

> revue de presse

> textes de communication

> photos HD

 

TOURNÉES

> voir l'agenda 2019

SITE CIE

www.kiroul.net

COMMENT VA LA TERRE ? ELLE TOURNE...
Les Fautifs racontent le monde

Duo de clowns polyglottes, inventeurs de l’humour écologique, Les Fautifs ont le plaisir de vous présenter leur spectacle avec effets spéciaux, pyrotechnie, dressage d’animaux sauvages et musique baroque.

Fresque burlesque, d’aucun diront surréaliste.

Duo classique dans son esquisse mais dérapant très vite pour ne pas sombrer dans les clichés.

Visions de notre monde (malbouffe, mondialisation, médiatisation…) esquissées sans jamais que le propos ne soit qu’un message…

Poésie et cruauté de la relation d’amitié et d’amour entre deux personnages …

Le tout dans un univers suranné.

 

Distribution

Cyril Puertolas et Dimitri Votano

Production et soutiens

La compagnie Kiroul est soutenue par le Conseil Régional Midi Pyrénées et le Conseil Général du Gers et en résidence permanente à La Petite Pierre (Jegun)

Extraits presse

« Saperlipopette "Comment va la terre ?" Couci-couça ! Les Fautifs, deux clowns facétieux, polyglottes et délirants.

Bon ben, c'était pas, hein... c'est comme ça !" C'est la phrase clé du spectacle de la cie Kiroul, Comment va la terre ? Elle tourne...

Une phrase-clé qui, a priori, ne signifie pas grand chose mais qui, répétée par Cyril Puertolas, l'auguste trash et très légèrement débile du duo complété par Dimitri Votano en clown blanc guindé et pontifiant, dit parfaitement l'esprit de ce spectacle hilarant. "Bon ben, c'était pas, hein... c'est comme ça !" On l'entend quand un tour de magie se révèle d'une sidérante pauvreté, quand un numéro de la plus belle eau vire au jus de boudin, quand la chute d'une histoire s'avère mortelle... Bref, on l'entend souvent. Très souvent. Et, chaque fois, on en rit un peu plus !

Ces deux compères entendent-ils nous offrir un fabuleux spectacle en trois actes qu'ils prétendent avoir rodé sur les plus grandes scènes du monde. Ben, voyons !

Acte 1 : "The show must go... one". Rien de moins que la préparation en direct et sans faux filet d'un hamburger (immonde!) pour un plateau repas devant la télé

Acte 2 : "The show must go... two". Rien de moins qu'une représentation de Roméo et Juliette avec deux serviettes en papier !

Acte 3 : "The show must go... three". Rien de moins qu'une séance de relaxation réconciliatrice entre les deux Fautifs.

L'air de rien, en effet, ces clowns facétieux, polyglottes et passablement délirants réussissent une charge d'une formidable drôlerie contre cette Terre qui va comme elle tourne, c'est-à- ire sur elle-même... et pas si rond. La mondialisation, la télévision ou encore la malbouffe sont clairement visées mais le message le plus réjouissant ne se situe pas tant dans le fond que dans la forme même du spectacle. Dans leur sublime acharnement à toujours tout foirer et, à s'en tirer par cette phrase pirouette "Bon ben, c'était pas, hein... c'est comme ça !", les Fautifs se posent en résistants aux critères de la réussite, du progrès et de la performance aujourd'hui (plus que jamais) en vigueur. Ils nous disent la poésie de l'échec, la beauté de la maladresse, la vertu de la modestie et, au final, la fragilité de l'humanité... Pour contrer la politique actuelle du toujours plus, les Fautifs prennent le parti de "l'humour décroissant". On adhère. On adore. “

J.Be - Midi Libre du 16 mai 2007